Bandeau
Ensemble à Gauche au Chesnay
Slogan du site
Descriptif du site
Intervention au sujet de l’approbation du Plan Local d’Urbanisme
mardi 15 février 2005
Article mis en ligne le 23 février 2005
dernière modification le 11 septembre 2014

par WELSING Joëlle
logo imprimer

Monsieur le Maire,

En préambule, nous voudrions féliciter le service urbanisme pour la qualité du travail fourni, notamment l’exposition salle Maurice Cointe pour l’enquête d’utilité publique. Les panneaux sur l’historique de la ville pourraient trouver une place en permanence dans le hall d’accueil de la mairie.

Deux remarques préliminaires :

  • la première au sujet du rapport du commissaire enquêteur, il nous a semblé qu’ il ne respectait pas toujours une neutralité nécessaire, qu’il faisait peu de cas notamment des remarques de l’Etat concernant l’aire d’accueil des gens du voyage.
  • la seconde concerne la concertation, le terme, pour nous, est usurpé car en l’absence de commissions de quartiers ce terme ne peut pas être employé, il a été question surtout d’information, les réunions thématiques proposées n’ayant pas eu lieu, comme nous vous l’avons dit en juin 2004, c’est pour nous une occasion ratée.

Comme nous vous l’avons à plusieurs reprises dit ou écrit nous ne sommes pas tout à fait d’accord avec le diagnostic fait à partir du rapport de présentation pour élaborer le Projet d’Aménagement et de Développement Durable.
L’esprit du développement durable est absent du document. L’expression n’est présente que dans le titre, il n’y est absolument pas fait référence dans le texte du document.

  • Permettre un renouvellement urbain respectueux des grands équilibres :

Le Chesnay n’est pas pour nous une ville équilibrée, le PADD aurait du marquer fortement le désir d’un rééquilibrage en faveur des logements sociaux et intermédiaires.
Nous sommes absolument d’accord avec le fait que « la diversité du parc de logements passe par une bonne répartition spatiale des logements » mais les seules propositions étant les périmètres de réflexion du SGAP rue de Vaucresson et le site du parking privé lié au supermarché de la rue Pottier, le seul emplacement réservé étant l’ensemble immobilier rue Pierre Clostermann : c’était bien le minimum que la municipalité pouvait faire pour préserver les logements sociaux existants.
Une des propositions que nous vous avions faite n’y figure pas : l’obligation d’inclure pour tout projet immobilier, un taux de logements aidés et intermédiaires à déterminer.
Le conventionnement n’y est pas considéré comme une solution à part entière.

Nous reprendrons à notre compte la remarque du préfet sur l’absence de chiffrage de ces propositions et donc le flou artistique qui les accompagne.

Nous notons avec satisfaction le souhait de la ville du Chesnay d’accompagner le projet de l’hôpital Mignot pour la construction de logements pour son personnel.

  • Il existe également pour nous un déséquilibre d’activités commerciales entre le centre commercial Parly2 et le commerce de proximité. Nous n’avons pas trouvé d’objectif de rééquilibrage.
  • Préserver la qualité du cadre de vie du Chesnay :

Nous sommes évidemment d’accord avec cette formulation, mais le cadre de vie n’est pas seulement la préservation des paysages et des espaces verts. Nous aurions aimé voir, par exemple, l’incitation explicite à l’adoption de critères Haute Qualité Environnementale pour toute nouvelle construction.

  • Conforter le tissu économique

La réalité chesnaysienne nous semble contredire singulièrement ce beau précepte puisque deux garages viennent (renault et peugeot) d’être vendu à des promoteurs pour du logement de luxe sans qu’aucun débat n’ait eu lieu au sein du conseil municipal pour éventuellement conserver ces terrains en zone d’emplois. Alors que le diagnostic du rapport de présentation constate précisément une inadéquation entre les emplois offerts au Chesnay et la structure socio-professionnelle des chesnaysiens. Ceci entraînant une augmentation des déplacements domicile-travail. Tout ce qu’essaie de corriger une vraie politique de développement durable.
La ville n’envisage de réel développement commercial que dans le CCR Parly2. Elle ne vise que le maintien de l’existant dans le centre ville. Or qui n’évolue pas, meurt, dit le commissaire enquêteur…

  • Poursuivre une politique d’équipement public globale et réaliste

Nous en avons parlé à plusieurs reprises pour des équipements aussi important qu’une bibliothèque ou une salle polyvalente, l’intercommunalité nous semblait la piste la plus raisonnable. Dans son rapport le préfet s’interrogeait sur la pertinence de la zone UF puisque la loi SRU doit favoriser la diversité des fonctions urbaines, nous n’avons d’ailleurs pas trouvé les modifications demandés sur la 2e mouture du PLU.
La zone UF sans COS nous semble effectivement dangereuse.

  • Préciser le plan de déplacements de la ville :

« faciliter l’usage des modes de transports alternatifs à la voiture particulière » nous sommes plus que d’accord et nous en avons parlé à plusieurs reprises au sein du conseil municipal, à part le site propre nous n’avons pas relever dans le PLU d’incitations particulières pour aller dans ce sens. Pour le stationnement nous rappellerons simplement une évidence, augmenter les places de stationnement n’est pas la meilleure réponse pour diminuer la circulation.
Le « pedibus est une incitation à la marche à pieds, le dépose minute une incitation à prendre sa voiture.
Créer des pistes cyclables nous semblent aussi faire partie du cadre de vie des chesnaysiens.

Dans la presse de ce matin, vous avez peut-être lu un article sur le Chesnay car le groupe d’opposition de Versailles a évoqué au conseil municipal de Versailles le projet de tram Malakoff-Viroflay avec un éventuel prolongement jusqu’au Chesnay en passant par Versailles. Votre groupe a - t-il réfléchit à ce sujet  ?

Nous finirons par quelques questions :

  • Sur l’aire d’accueil des gens du voyage Vous nous faites part d’un courrier envoyé à la ville de Versailles en date du 26 novembre 2004 sur la participation éventuelle de la ville à l’aire d’accueil. Avez-vous eu une réponse ?
  • Aménagement du site de Chevreloup Cet aménagement n’a pas fait l’objet d’un quelconque débat au sein du conseil municipal, si reflexion il y a nous aimerions y être associés.
  • La Ferme Nous ne reprendrons pas ici la page explicative sur La Ferme que l’association des Amis et Habitants du Chesnay vous a envoyé, mais nous nous associons à leur demande de réintégrer La Ferme en zone UZa.
  • Le centre commercial Classé zone UM, les augmentations autorisées par le PLU ne nous rassure pas qu’en à la maîtrise de l’extension du centre commercial avec toutes les contraintes de circulation, de stationnement donc de pollution engendrée, sans parler du préjudice causé aux commerces de proximité.

je vous remercie.


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2002-2018 © Ensemble à Gauche au Chesnay - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.78
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2